8 moyens simples pour protéger son identité numérique

Nous avons tous la responsabilité de protéger notre identité numérique. Mais que pouvons-nous faire en pratique ? Certains conseils sont si importants qu’ils ont été repris plusieurs fois !

Utilisez un gestionnaire de mots de passe

La réponse la plus courante, et de loin, est la suivante : utilisez un gestionnaire de mots de passe.
Votre adresse électronique principale est la porte d’entrée de tous vos services. Si un pirate accède à votre boîte de réception, il a le pouvoir de se faire passer pour vous ou de réinitialiser les mots de passe d’autres sites web, sur lesquels il peut voler de l’argent ou causer d’autres dommages graves.

Activez l’authentification à deux facteurs

L’authentification à deux facteurs permet de protéger votre identité numérique. Vous devrez utiliser deux facteurs pour vous authentifier, de préférence une combinaison de : quelque chose que vous connaissez (un mot de passe, un code PIN ou une phrase de passe) ; quelque chose que vous avez (un jeton physique, une clé USB, votre appareil mobile) ; ou quelque chose que vous êtes (empreinte digitale, reconnaissance faciale, geste de la main).

Prenez une seconde de plus avant de cliquer ou de publier

Disons que c’est le moment de la journée où vous consultez les médias sociaux. Quelqu’un que vous suivez a partagé un sondage tape-à-l’œil « Les travailleurs à distance sont-ils plus productifs ? » et cela semble très intéressant.
Sur votre navigateur Internet, vérifiez que le fournisseur de services est légitime, et vérifiez le certificat du site Web.

Ne croyez jamais que quelqu’un qui vous appelle est celui qu’il prétend être

Dans le passé, il n’était pas rare qu’une banque vous appelle par téléphone pour vérifier certaines informations personnelles, voire pour confirmer une transaction, si bien que certaines personnes ont cru que parler par téléphone avec la banque était une pratique nécessaire et sûre. Et ils avaient raison.

Cependant, les temps ont changé et, de nos jours, les fraudeurs peuvent vous appeler et vous demander votre mot de passe, votre code pin ou des données personnelles essentielles telles que votre numéro de sécurité sociale. Ces criminels pourraient également vous demander de réinitialiser votre mot de passe. Aujourd’hui, ne croyez jamais si quelqu’un vous appelle en vous disant que c’est la banque.

Demandez un numéro auquel vous pouvez le rappeler et vérifiez sur le site Web de la banque ou dans un annuaire de confiance (par exemple, les pages jaunes) que le numéro est légitime.

Mettez un mot de passe secondaire sur votre compte d’abonnement mobile

Contactez votre opérateur mobile et définissez un code PIN secondaire qui protège votre abonnement. Dans certains pays, ce code PIN par défaut est constitué des quatre derniers chiffres de votre numéro de sécurité sociale.
Iprotego suggère également une étape supplémentaire (peut-être pour les utilisateurs plus avancés) : appelez votre opérateur mobile et essayez de faire de l’ingénierie sociale sur votre propre compte d’abonnement mobile. Dans certains cas, cette opération a révélé que, bien qu’un utilisateur ait demandé le code PIN secondaire, l’opérateur mobile ne l’avait pas défini et le compte était toujours vulnérable.

Exigez que les services vous permettent de signer des documents numériquement

Aujourd’hui, lorsque vous devez signer un accord, il n’y a plus d’excuses pour imprimer le papier, le signer avec un stylo, puis le scanner. Les signatures numériques ont évolué pour atteindre un niveau de sécurité solide, et les outils de signature de documents en ligne sont plus faciles et plus intuitifs que jamais. Malgré cela, une infime partie des services publics et des organisations privées ont adopté ce nouveau paradigme jusqu’à présent. Contactez vos fournisseurs de services et exigez qu’ils vous laissent signer vos documents numériquement.

Faites attention aux données personnelles que vous mettez en ligne

De nos jours, les services en ligne savent que plus ils collectent de données sur vous, plus ils ont de chances d’en tirer profit. Faites donc attention aux informations que vous fournissez et à leur emplacement. Sachez à qui vous faites confiance et appréciez votre capacité à prendre des décisions de confiance sur votre vie numérique. Visitez les services web qui vous demandent moins de données personnelles ou utilisez ceux avec lesquels vous avez déjà une relation de confiance de longue date.

Vérifiez régulièrement vos dossiers de crédit

Iprotego vous recommande de consulter régulièrement votre dossier de crédit. Une banque consultera votre dossier de crédit si elle veut avoir un aperçu de votre solvabilité. Il est donc bon de se rappeler que chaque personne qui consulte votre dossier de crédit y laisse une trace. Vous pourriez trouver des marques surprenantes qui peuvent vous alerter sur une activité suspecte.

  • Articles similaires

    La Location de Réfrigérateurs en Belgique : Une Solution Pratique et Économique pour Vos Besoins de Réfrigération

    Que ce soit pour une entreprise, un événement spécial ou un besoin temporaire, la location de réfrigérateurs peut s’avérer être une solution pratique et économique. En Belgique, cette option est…

    J’économise.fr : La solution qui rétablit le pouvoir d’achat des ménages

    Alors que l’Observatoire Français des Conjonctures Économiques (OFCE) prévoit une baisse du pouvoir d’achat entre 1,2 % et 2 % d’ici la fin de l’année 2023 par rapport à la…

    You Missed

    Quel mobilier est le plus adapté pour votre entreprise ?

    La Location de Réfrigérateurs en Belgique : Une Solution Pratique et Économique pour Vos Besoins de Réfrigération

    Comment coudre un caftan soi-même ?

    Comment coudre un caftan soi-même ?

    Quel bijou offrir à une jeune maman ?

    Quel bijou offrir à une jeune maman ?

    Comment Choisir la Meilleure Formation en Extension de Cils pour Vous

    Comment Choisir la Meilleure Formation en Extension de Cils pour Vous

    Guide complet pour comprendre la technologie du gazon artificiel

    Guide complet pour comprendre la technologie du gazon artificiel