Comment se loger en Polynésie française pendant un séjour ?

Avec ses somptueuses plages, ses magnifiques paysages et les activités qu’elle propose, la Polynésie française mérite que l’on s’y attarde. Toutefois, choisir les endroits à visiter ne suffit pas pour y passer de bonnes vacances. Il est aussi important de trouver le bon logement. Sur place, il existe une multitude de solutions comme les hôtels, les pensions et le camping.

Les hôtels, les grands classiques des hébergements vacanciers en Polynésie française

Les hôtels sont souvent les solutions de logement pour des voyageurs. En Polynésie française, vous trouverez les meilleurs à de l’archipel de la Société, aux îles Marquises et aux îles Tuamotu. Le seul bémol, c’est que, généralement, ces options ne sont réservées qu’à une clientèle privilégiée. En effet, pour une nuitée, il arrive que certains établissements facturent une somme astronomique à leurs clients. La note peut s’élever à plus d’une centaine d’euros. Pour ce prix, vous aurez droit à des hôtels de charmes situés en bord de mer ou près d’une montagne. La décoration et le style sont très couleur locale pour la plupart. Mis à part cela, si vous avez un budget plus limité, vous trouverez votre bonheur dans les petits hôtels familiaux. Plus abordables que les établissements de haut standing, ces solutions de logement proposent parfois des randonnées en plus des chambres.

Les pensions, des logements à la fois abordables et sympathiques

Les pensions sont, si on peut le dire, des alternatives aux petits hôtels familiaux. Elles sont l’équivalent des gîtes ruraux connus en France métropolitaine. Généralement abordable, leur tarif va de 80 à 120 € par personne et par nuitée en demi-pension. Pour savoir comment se loger en Polynésie française à petit prix, il faut se rendre dans les forums de voyages. Les internautes ayant déjà séjourné sur place sauront vous conseiller sur les pensions pas chères. À titre d’information, il existe 3 types de pensions en Polynésie française. Les pensions à proprement parler proposent diverses chambres à l’intérieur ou en dehors de l’édifice principal. Quant aux farés, ce sont des bungalows qui font office de chambres. Ceux-ci peuvent être sur pilotis ou plantés dans de beaux jardins. Enfin, il y a les maisons d’hôtes qui ne peuvent accueillir que 4 personnes au maximum.

Le camping, un moyen de se loger pour pas cher

Les aires de camping ne sont pas très répandues en Polynésie, sauf dans les zones touristiques. Souvent bien équipés, ces hébergements disposent d’une cuisine et de sanitaires communs. Parfois, ils louent aussi des tentes pour les backpackers qui ne veulent pas encombrer leurs sacs. En ce qui concerne le prix de l’emplacement, il dépend de l’île où vous vous trouvez. À titre indicatif, à Moorea, il est aux environs de 900 CFP. Cela dit, si vous avez de la chance, vous aurez la possibilité de planter votre tente pour moins cher. Le camping sauvage est la meilleure solution pour se loger gratuitement, mais gare aux insectes et aux chiens errants ! Sinon, les locaux vous prêteront sûrement leurs jardins si vous êtes gentils. Tentez votre chance auprès des propriétaires de maisons d’hôtes ou des pensions familiaux. Ceux-ci vous loueront un bout de terrain pour quelques francs pacifiques.